Leçon n°59 : Faire une interview

C’était un concours de circonstance. Mais cette fois c’était presque sûr : j’allais pouvoir abandonner ma vie de merde à « Qui l’eut cul? » et devenir une star. C’était il y a quelques mois déjà. J’avais été contactée par France 2, la grande, l’unique, pour parler de ce que j’avais vu. Ce que j’avais vu ? Un chien sauvé par 4 pompiers.

Ce con était coincé dans une mare qui avait presque gelée et qui l’empêchait de sortir de l’eau. Si personne n’intervenait, il serait mort. Et si cette intervention n’était rien, elle avait ému la France. Toute la France. Même le monde. Plus de 5 millions de vue en 48h. Un record. « Touché par tant d’humanité » écrivaient les commentaires.

cry2

Et j’avais été sur le lieu du crime. Je n’étais pas celle qui avait filmé parce que je n’avais plus de batterie mais j’étais là. Devant ce chien agonisant et ces 4 pompiers musclés. J’avais tout vu. Rapidement les médias avait voulu se saisir du dossier et voulait un reportage. Notamment mon petit Delahousse, Lolo pour les intimes. Il avait lancé un appel, me demandant moi. Enfin officiellement demandant « toute personne ayant vu cette scène » mais j’avais compris au balancement de sa mèche qu’il s’adressait à moi. Tu as de la chance, grand fou, j’y étais.

Alors je contactais France 2, demandais Laurent,et j’étais finalement tombée sur un assistant. Il me l’avait dit, il se ferait un plaisir de recueillir mon interview, de connaître ma version, de me laisser ma petite minute de gloire. Bien sûr j’avais placé que j’étais journaliste et passionnée d’animaux. Mais il avait déjà raccroché.

Alors je retournais sur les lieux, emmenais Gertrude et Bridget dans le froid, leur demandais de faire mes retouches beauté et de jouer au cameram. On avait tout fait. Les prises devant la mare, les « à vous les studios » et l’interview du chien. Gertrude avait même récupéré son numéro. On était au top.

top

Et après des heures de montage, j’envoyais le tout en signant d’un baiser pour mon Lolo que j’effaçais finalement. Je devais rester pro. C’était mon chef après tout.

« Mardi à 13h« . Voici sa réponse. Enfin celle de son assistant. Il avait programmé le reportage mardi à 13h. J’avais prévenu tout le monde. Mes parents, mon frère, les vieux, la famille éloignée, la boulangère, mes exs et bien sûr mes amis. A 13h ils étaient tous branchés.

Branchés pour voir Benoît, un jeune parisien rentré en Province ce jour là et ayant vu toute la scène. Comme moi. Il avait tourné la scène devant la mare, avait osé lancer « à vous les studios » et avait interviewé le chien. Comme moi.

Delahousse l’avait félicité et lui avait proposé un stage.

what2

Depuis, je regarde les infos sur TF1.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Leçon n°59 : Faire une interview »

Partage ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s