Leçon n°54 : Avoir mal au ventre

J’ai eu un petit soucis, il y a quelques jours. Le genre de truc vraiment gênant dont je n’avais pas vraiment envie de vous parler. Mais voilà, de cette aventure malencontreuse est née une belle histoire, aussi louche soit-elle. Et sans le début, vous ne pouvez pas comprendre la fin.

Alors le voici, le début. Comme tous les mardis de ma vie, j’étais au bureau. Mais je n’aurais pas vraiment dû. J’avais une grosse diarrhée, cette sorte de diarrhée bien gênante qui te bloque au lit, qui crampe ton petit ventre et qui te fait vomir toutes les 25 minutes. Elle m’avait couchée tout le week-end. Et le lundi. Mais mardi j’allais mieux. Toujours quelques douleurs, un petit mal de ventre mais plus de vomissement, de caca mou ou de pet douteux. J’allais mieux. J’allais mieux et je décidais donc de partir au travail.

happy

Et j’avais eu raison. Toute la journée, j’avais eu le droit à des compliments sur la fraîcheur de mon teint, la couleur pétillante de mes yeux, la qualité de mes cheveux. Mon corps était très en forme. Forcément j’avais vécu recluse pendant 3 jours contaminée avec pour seule mission de dormir toute la journée. Alors j’étais belle, belle et reposée.

Je m’autorisais même un déjeuner avec toute l’équipe. Enfin un vrai déjeuner après 3 jours de presque totale abstinence. Je m’enfilais tout. Les chips à l’apéro, le jambon de Bayonne en entrée, le plat de carbonara en plat de résistance et le fondant au triple chocolat en dessert. Un festin. Et mon corps l’acceptait. J’étais ravie.

Et vous l’attendez, ce moment où je vous dis que mon corps a tout relâché, que mes crampes sont revenues en rafale et que je suis allée repeindre les toilettes avec mon vomi. Il était prévisible ce moment n’est-ce pas ? Et bien détrompez-vous, je ne suis pas allée repeindre les toilettes avec mon vomi. Non. Non, ce n’était pas avec mon vomi.

no3

 

En revenant du restaurant, je m’asseyais sur ma chaise et senti mon estomac gargouiller. Comme un petit papillon qui s’amusait en boîte de nuit d’insectes ou comme un marteau piqueur qui construisait le dernier Word Trade Center. J’avais le bide en feu. Je respirais un grand coup, demandais à Gertrude de fermer la porte de notre bureau et lui confiais un secret. « Gertrude il faut que je pète« . Elle me regardait, sans même une once de dégoût, de surprise ou de mépris et me soutenait dans la démarche. « En douceur » m’avait-elle dit. J’avais loupé cette étape, j’avais oublié de retenir mon énergie et de restreindre un peu mes gazs.  C’était parti comme une fusée, je m’étais littéralement chiée dessus, au sens propre. J’avais repeins ma petit culotte, fait couler l’encre sur le petit bateau. Une catastrophe.

beurk2

Je fonçais aux toilettes et comprenais mon malheur. Je n’étais pas du tout soignée. Même pire j’avais l’impression d’accoucher du cul, de perdre un organe, qu’on m’ouvrait sans anesthésie.

Je rentrais chez moi, passais pas le médecin qui était absent et rencontrais son remplaçant. Et de là était née la fameuse belle histoire. L’histoire d’une patiente qui racontait à son canon de médecin qu’elle a merdé dans son slip sur son lieu de travail.

C’était donc ça, la belle histoire…

Publicités

7 réflexions au sujet de « Leçon n°54 : Avoir mal au ventre »

  1. Wouah.. quelle histoire ! C’est comique, un hasard, parce qu’en ce moment j’ai une gastro. Depuis hier en fait, et j’avais à chaque moment l’impression que j’allais vomir devant mes élèves, je suis rentrée le midi parce que je ne me sentais vraiment pas bien. Et en fait je n’ai vomi que le soir, après avoir dormi et vu mon médecin et re-dormi. L’horreur.
    Coup dur quand même.. quand tu crois que tu es rétablie, que tout va bien, BAM le drame ! C’est le genre de truc honteux dont on rigole des années plus tard 🙂 Et alors ce médecin ? L’as tu revu ? 🙂

    Sunny Home made – Plume B

    J'aime

Partage ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s