Leçon n°49 : Faire du covoiturage

Je n’avais pas eu le choix. J’avais un week-end entre copines et je devais me rendre à l’autre bout de la France  avec un budget très réduit. J’avais tout checké. L’avion, le train, la location de voiture. Tout était beaucoup trop cher. C’était donc une évidence : j’allais faire du covoiturage. J’attrapai mon ordi, tapotai le clavier et lançai la recherche. Je tombai évidemment sur le site le plus populaire de Google : talktalkcar, la référence en matière de covoit’.

J’entrai mes dates, les heures qui m’arrangeaient et les profils s’affichaient. J’hésitais entre Jérôme le conducteur au regard qui en disait long et Marguerite la prude qui roulait à 50 km/h. J’étais pressée, ne voulais pas perdre une minute et me décidais finalement pour Jérôme. Je le foutais dans le panier et signais pour mon premier covoiturage. Et je ne m’attendais certainement pas à ça.

Je voyais débarquer le fameux Jérôme, un tantinet beauf, un casquette à l’envers et une clope au bec. Il puait le tabac froid, me tendait sa main aux ongles gris et ne m’offrait que la moitié d’un regard. Au sens propre. Son œil droit disait merde à l’autre et l’empêchait de me regarder en face. Charmant.

giphy

Je déchantais. D’abord, il ne ressemblait en rien au bellâtre du site internet. Et puis, surtout, il était bizarre. Très bizarre.

C’était dans une petite Twingo orange qu’il m’avait accueillie. Sur le fauteuil passager, j’apprenais toute sa vie. Il m’expliquait qu’il travaillait dans une petite boîte d’exportation d’hareng, qu’il y bossait depuis 4 ans déjà et qu’il se lassait de sa « vie de papy« . Jusque-là, rien à signaler. Mais c’est lorsqu’il m’interrogea sur ma vie, notamment professionnelle, que son regard changea. Lorsqu’il apprit que j’étais journaliste pour le magazine érotique n°1, tout bascula. Il dévoila son vrai visage, et il n’était pas le plus flatteur.

disgusting2

Il commença par se présenter de nouveau, mais cette fois avec « son nom de scène« . Dark Badant. Un mélange entre le pouvoir de dark vador et la puissance de ses érections. Une référence qui en disait long. Il m’expliqua qu’il débutait dans le porno, qu’il voulait se spécialiser dans le libertinage masochiste et qu’il cherchait une associée. Plus que ça, il cherchait une acolyte, une amante, une âme sœur, une qui ferait la paire. Et j’étais encore trahie, trahie par ce magazine de merde qui faisait de moi une addict’ au cul alors que, pourtant, je vivais une abstinence imposée depuis près de 3 mois. Mais ce Jérôme n’y voyait que du feu, j’étais pour lui une bête de sexe qu’il allait attirer dans ses filets.

love

Durant plus de 3 heures, il me parla des cunni’ qu’il faisait si bien, des pipes qu’il aimait tant et surtout, surtout, de la taille démesurée de son pénis. Devant mon silence, il comprenait bien, tout ça ne m’intéressait pas et je lui jetais ma récalcitrante à la gueule. Et c’est lorsque j’osai lui dire que sa grosse queue ne m’intéressait pas, que son regard loucheux me fusilla et qu’il sortit, sans un mot, immédiatement à la première aire d’autoroute pour m’y abandonner. Il me jeta dehors, me balança mes affaires en pleine gueule et m’hurla que je n’étais qu’une sale conne avant de redémarrer en trombe. Je finissais le trajet en taxi, payais une fortune et, en plus, eus le droit à un commentaire négatif de Jérôme sur Talktalkcar.

C’est décidé, au retour, je prendrai le train.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Leçon n°49 : Faire du covoiturage »

  1. Méfie toi, le train est tout aussi trompeur ! On en trouve aussi des perles en matière de passager assis à côté de soit: du gros qui pu en passant par la vieille qui se plaint de tout et de rien. (Sans oublier ces « adorables » bébés qui ont décidé de péter les tympans à tout le monde)

    Aimé par 1 personne

Partage ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s