Leçon n°26 : Se faire pomper l’inspiration

Connaissez-vous la théorie de Lady Gaga ? Elle est très simple. Elle refuse tout rapport sexuel durant ses périodes de création. Pour elle, la pénétration lui chaparde son talent. En d’autres mots, le pénis est un voleur. Et pas que de cœur. C’était ce que je pensais aussi. Et c’était l’une des raisons de mon abstinence : la peur de la page vide.

Mais cette fois je n’avais pas résisté à ce corps musclé, à ce torse bronzé, à cette machine de guerre. J’avais été faible. C’était ce samedi, alors que je profitais calmement de ma soirée. Ce week-end, la tentation avait frappé à ma porte. Enfin, John avait frappé à ma porte. Je l’avais vu arriver, avec son regard puant le cul, ses caresses au seul désir de me chérir et ses testicules pleins prêts à me faire jouir toute la nuit. Je l’avais senti venir. Dans tous les sens du terme.

Ce n’était pas vraiment dans mes habitudes, de coucher avec le premier qui me proposait de passer à la maison. Mais là c’était mon coup de cœur de primaire, ce sale môme qui avait quelques points d’avance. Il me plaisait vraiment. Et surtout, j’étais en manque. Comme un lion que l’on avait enfermé ou un sevrage qui avait mal tourné. Plus clairement, J’avais envie de cul. Avec n’importe qui. Et c’est ce qui arriva.

oh my god

J’ouvris la porte et la cage aux oiseaux libéra le poussin. Quelques minutes écoulées et je me retrouvais étalée sur le canapé trop petit, les pattes écartées et la tête de mon séducteur entre mes grosses cuisses qui, à tout moment, pouvaient l’étouffer à tout jamais. Surprenante entrée. Il me faisait le grand Chelem, ce que j’appelais la triplette. Une sorte de technique porno que j’avais apprise lors d´une conférence pour « qui l’eut cul ? ». Le concept était simple : tout devait partir, comme un jour de solde. L’homme devait tout utiliser, en même temps : mains, bouche, rien ne devait se perdre et tout devait s’unir au point culminant. Bref, faire une sorte d’éclipse en plein jour, une espèce de feu d’artifice de saveur, une explosion de sensation. John connaissait la technique, à en croire même qu’il en était le créateur. Tout se réunissait en parfaite symbiose. Pour mon plus grand bonheur.

giphy

Et plus je ressentais l’orgasme venir, plus je voyais mon talent partir. Une catastrophe. Je voulais lui crier de ne pas s’enfuir, que tout pouvait s’accorder, que je m’excusais de l’avoir négligé quelques instants, que je saurais me faire pardonner comme il se doit. Mais rien. Ma tension corporelle était à son apogée et la page blanche s’approchait un peu plus à chaque cri strident que je poussais. Je luttais intérieurement pour repousser cette tête qui s’agitait entre mes jambes, pour retirer ses doigts de fée qui tripotaient mon vagin, pour l’empêcher de façonner ma poitrine généreuse. Mais rien n’y faisait. Le plaisir montait, pire, il m’emportait complètement. Et John acheva le travail, éloignant à jamais l’artiste que j’étais. Il me pénétra avec force et panache, me cloua au lit, m’incrusta dans les draps souillés. Et mon corps ne devint qu’une contradiction. Je n’étais qu’incompréhension, qu’un tas de graisse ayant pris un plaisir coupable, un plaisir qui allait me coûter cher.

Je sentis son corps s’alourdir sous le poids de l’effort, s’écroulant à mes côtés, comme après une gigantesque bataille. Et moi, allongée, rompue d’ardeur, ne sentant plus aucun muscle, j’abdiquais enfin.  Il avait gagné. Il était le vainqueur. Dans cette guerre, il n’avait pas volé mon cœur. Pire. Il avait volé mon art.

tumblr_yahoo-no

Inspiration que je t’ai tant aimée, plume que je t’ai tant chérie, pardonne-moi. Je te promets, sur la tête de mes sex-toys, de ne plus jamais choisir mon vagin. Même en période de disette, même en période de sécheresse.

Reviens, s’il te plaît.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Leçon n°26 : Se faire pomper l’inspiration »

Partage ton avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s